(Ré)investir sur le non alimentaire en hypermarché en 2024

Graphique non alimentaire en perte de vitesse

Depuis 2020, les activités « bazar » et non alimentaires en hypermarché continuent d’évoluer fortement à la baisse :14% en valeur en 4 ans (source: Circana–Nielsen), reflétant les tendances changeantes des consommateurs.  
Ces secteurs, autrefois considérées comme stratégiques et complémentaires aux rayons alimentaires, sont désormais des activités dites non stratégiques et essentielles de l’expérience d’achat globale en hypermarché pour certaines enseignes, alors que pour d’autres, ces mêmes secteurs demeurent au cœur de leur force et de leur différenciation (notamment pour le Groupe Leclerc). 

Pourquoi ces secteurs ont-ils été désinvestis par certains groupes ?
 Pourquoi ce désintérêt pour le bazar alors même qu’en même temps les enseignes de bazar discount performent de façon insolente avec des niveaux de rentabilité à faire pâlir ?
 Le désinvestissement du secteur du bazar par les hypermarchés peut être attribué à plusieurs facteurs, reflétant les évolutions du marché et les changements dans les préférences des consommateurs.
Voici quelques raisons potentielles :

1. Concurrence accrue des spécialistes

Avec l'émergence de magasins spécialisés dans le bazar (Centrakor, Maxi Bazar, Action, Tedi, Gifi, FoirFouille,…) et les articles non alimentaires, les hypermarchés ont fait face à une concurrence de plus en plus intense. Les consommateurs peuvent préférer se rendre dans des enseignes spécialisées discount qui offrent une sélection plus variée, des prix réellement Bas, du conseil spécialisé et une expérience d'achat plus ciblée.

2. Changements dans les habitudes de consommation

Les consommateurs modernes recherchent de plus en plus la commodité et la rapidité dans leurs achats. Les hypermarchés, traditionnellement associés à des achats en gros et à une grande diversité de produits, peuvent sembler moins adaptés aux besoins des consommateurs qui privilégient des expériences d'achat plus ciblées et efficaces.

3. Évolution vers le commerce en ligne

L'essor du commerce électronique a également eu un impact majeur sur le secteur du bazar. Les consommateurs peuvent préférer acheter des articles non alimentaires en ligne à prix discount (Temu , Shein), où la variété de choix est vaste et la livraison est souvent plus pratique. Les hypermarchés ont été plus lents à s'adapter à ces changements.

4. Pressions sur les marges et sur la trésorerie

Le secteur du bazar peut être caractérisé par des marges plus faibles par rapport à d'autres catégories de produits ,mais surtout par le besoin de trésorerie nécessaire. Les hypermarchés peuvent donc être amenés à réévaluer la rentabilité de ce secteur par rapport à d'autres segments plus lucratifs (PGC en particulier).


5. Réorientation vers l'alimentaire

Certaines chaines d’hypermarchés ont choisi de se concentrer davantage sur leur offre alimentaire, qui est souvent associée à des marges plus élevées et à une demande constante. Cette réorientation stratégique a conduit à un fort désinvestissement dans le secteur du bazar mais pas que (électro, culture, mode, bijouterie, parapharmacie,..).


6. Changements selon les préférences des consommateurs

Les préférences des consommateurs évoluent constamment, et les hypermarchés peuvent ajuster leur assortiment de produits pour répondre à ces changements mais très souvent dans la réduction voire la suppression de l’offre. 
Les hypermarchés ont pour certaines enseignes stratégiquement dévaloriser le bazar pour se recentrer sur les activités alimentaires pensant que l’attractivité ou l’effet de halo du bazar était faible! De nombreuses études sérieuses ont démontré le contraire ainsi que certaines enseignes (France/Italie /US /Allemagne...).

Quelle stratégie pour réinvestir dans le secteur bazar et non alimentaire en hypermarché ?

Pour Retailix Partners, réinvestir dans le secteur du bazar et non alimentaire en hypermarché peut être une stratégie prometteuse pour attirer de nouveaux clients et stimuler les ventes pour renforcer l’attractivité / la croissance et la rentabilité durable des hypermarchés.
 
Voici quelques stratégies possibles :

  1. Analyse de la demande et des tendances du marché : Effectuez une analyse approfondie de la demande actuelle et des tendances du marché dans le secteur du bazar. Comprenez les besoins changeants des consommateurs et identifiez les catégories de produits les plus attractives et innovantes.
  2. Mise en place d’une sélection de produits tendance : Réajustez votre assortiment de produits pour inclure des articles tendances et innovants. Introduire des produits qui répondent aux préoccupations actuelles des consommateurs, tels que des produits durables, écologiques, axés sur la technologie, des produits adaptés aux petits logements,…
  3. Expérience client améliorée : Créez une expérience d’achat agréable et engageante en investissant dans la disposition du magasin et des produits, en utilisant l’éclairage et des présentations visuelles attractives. Utilisez la technologie pour offrir des informations interactives sur les produits et des conseils d’utilisation.
  4. Intégration du numérique : Intégrez les canaux numériques pour renforcer l’expérience client. Permettez aux clients de consulter des avis en ligne, d’accéder à des guides d’achat numériques, et envisagez des options telles que la commande en ligne avec retrait en magasin.
  5. Prix Bas et Promotions : Proposer des prix bas tous les jours sur tous les segments de marchés et lancez des promotions spéciales et attractives à petits prix pour encourager les achats dans le secteur du bazar.
  6. Formation du personnel : Assurez-vous que le personnel est bien informé sur les produits du secteur du bazar et non alimentaire. Une équipe bien formée peut offrir un service client de qualité, avec des rayons bien tenus tous les jours et permet d’aider les clients sur la surface de vente.
  7. Merchandising et aménagement optimal : Créez des espaces dédiés pour le secteur du bazar avec un aménagement attractif. Utilisez des présentoirs bien conçus et organisez les produits de manière à encourager l’exploration et les achats impulsifs.
  8. Programmes de fidélisation spécifiques : Mettez en place des programmes de fidélisation spécifiques au secteur du bazar, offrant des avantages exclusifs aux clients qui effectuent des achats dans cette catégorie. Cela peut encourager la fidélité et les achats répétés.
  9. Événements spéciaux : Organisez des événements spéciaux liés au secteur du bazar, tels que des journées de démonstration de produits, des ateliers interactifs ou des lancements de nouveaux produits pour susciter l’intérêt des clients.

En intégrant ces stratégies, les hypermarchés peuvent revitaliser leur engagement dans le secteur du bazar et non alimentaire, offrant ainsi une expérience de magasinage plus diversifiée et attrayante pour les consommateurs.

Chez Retailix Partners notre conviction est que ce secteur est stratégique pour les hypermarchés et doit être réinventé, c’est la raison pour laquelle nous avons inventé le concept Bazar Booster.

Bazar Booster : un programme pour faire revivre votre secteur non alimentaire, et votre magasin

logo bazar booster

Vous souhaitez réinvestir dans le non alimentaire, en particulier le secteur Bazar, et transformer votre univers afin de reconquérir vos clients ? Notre offre Bazar Booster se focalise sur ce marché tendance et en pleine mutation.  

A travers cette offre, nous travaillons sur 4 grands piliers :  

  • Votre offre : nous revoyons ensemble votre assortiment afin de couvrir des unités de besoins adaptées aux besoins de vos consommateurs. Nous travaillons sur l’offre permanente, saisonnière, et sur les arrivages. 
  • Votre image prix et votre positionnement prix : nos experts connaissent parfaitement le marché du Bazar et le positionnement des enseignes de Bazar discount. Grâce à des analyses poussées, nous vous aiguillerons sur le bon niveau de prix et de rentabilité, en travaillant sur votre niveau de marge (supérieur à 40%).  
  • Votre merchandising : ensuite, nous travaillons avec vous sur la réalisation d’un plan merchandising intégrant valorisation d’offre, mobiliers adaptés, et zones de massification.  
  • Votre dynamique saisonnière : le secteur du Bazar est très sensible à la saisonnalité, c’est pourquoi nous vous accompagnons également dans la réalisation d’un plan d’offre saisonnier.  

Notre promesse ? Une hausse de chiffre d’affaires de +10% à 15% sur votre Bazar (permanent), et une amélioration de +3 points de taux de marge.  

Découvrez d’autres publications

Publications similaires

01-min-scaled-e1711450241431-min
hypermarches